Glossaire

Architecture bioclimatique : architecture basée sur l'utilisation maximale des rayons du soleil pour chauffer et éclairer la maison ainsi que sur l'utilisation paysagère du bâti.L'exposition du terrain et la conception architecturale du bati sont très importants.

Aboutage : opération d'assemblage et de collage de plusieurs pièces de bois afin d'aggrandir sa longueur et de purger d'éventuels défauts (gros noeuds,gerces...)

Appuis de fenètres : seuils de fenètres ou de baies coulissantes ayant une légère pente et un débord du mur extérieur.(matière terre cuite,pierre,béton,bois extérieur...)

B.B.C. (Bâtiment Basse Consommation) : label définit par l'état afin d'encourager les économies d'énergies dans le bâti et limiter les rejets de CO2. Cette certification est délivrée par des organismes (Promotelec,Cequami,) pour les logements neufs et attribué lorsque la consommation énergétique du bâtiment est comprise entre 40 et 65 kWh/an/m² (soit de 50% inférieur à la RT2005).

Basse énergie ou basse consommation : classe de bâtiments individuels ou collectifs thermiquement performants.

Bilan carbone : bilan global d'un matériau, d'un bâtiment sur sa durée de vie entière concernant sa contribution à la production de gaz à effet de serre (exprimé en équivalent CO2).

Bois thermotraité : bois séché à haute température (entre 110 et 150°C). Ce traitement est une véritable alternative naturelle aux bois traités chimiquement et aux bois exotiques.

Bois autoclave : le bois traité aux CCA (cuivre,cadmium,arsenic) le rendant verdâtre a été interdit en Europe en 2003 et en France en 2008. Ces produits étaient cancérigènes et nocifs pour l'environnement.
Actuellement les bois autoclaves sont traités sous vide d'air à la créosote et aux sels métalliques.

Bois laméllé collé : poutres de structure obtenues par aboutage en grande longueur de lamelles de bois encollées et préssées après avoir été séchées.Ces bois sont d'une grande résistance mécanique utilisées pour les grandes portées ou les linteaux de baies vitrées.

Bois rétifié : exposition du bois à très haute température (entre 180 et 280°C) afin de créer une réaction physico-chimique qui va le rendre imputrescible (classe 3), hygrophobe et insensible aux insectes.

Chainage : élément de structure continue généralement horizontal en bois fixé sur les murs extérieurs, destiné à maintenir les parois solidaires (ex : liaison entre 2 niveaux ou avant charpente)

Contreventement : panneau bois contreplaqué osb élément du système constructif à ossature bois assurant la rigidité des murs extérieurs du bâti

COV (Composé Organiques Volatiles) : famille de substances organiques gazeuses composée de carbone et d'hydrogène (hydrocarbures) émises par les matériaux de synthèse, les colles …. La toxicité des COV peut provoquer de simples malaises et même avoir des effets cancérigènes.

CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) : organisme français qui établit des avis techniques sur les matériaux du bâtiment. Il procède à des contrôles et des essais sur le produits en fonction des différentes applications. Le contrôle qualité est fait de façon périodique.

Déphasage thermique : durée pendant laquelle un matériau est capable de stocker la chaleur ou la fraîcheur avant de la restituer (9 à 12 heures pour la ouate de cellulose et la fibre de bois contre 3 heures pour les laines minérales).

DTU (Documents Techniques Unifiés) : cahiers des charges techniques à respecter pour chaque corps d'état pour le choix et la mise en œuvre des matériaux.

Energie grise : total de l'énergie fossile nécessaire pour la production d'un matériau (extraction, transformation, conditionnement, transport) pour une quantité donnée.

Frein vapeur : matériau régulant les échanges de vapeur d'eau entre l'intérieur et l'extérieur.

FSC (Forest Stewardship Council) : label écologique international créé en 1993 qui soutient l'exploitation durable des forêts. Gage de traçabilité pour le bois importé, il atteste d'une exploitation durable et légale des bois exotiques dans un souci de biodiversité et du respect des populations autochtones.

H.Q.E. (Haute Qualité Environnementale) : label créé depuis 1996 et axé sur la construction de bâtiments sains et confortables avec des impacts maîtrisés sur l'environnement. Quatre critères entrent en ligne de compte dans ce label : éco-construction, éco-gestion, confort, hygiène et santé.

Hygroscopique : matériau ayant la faculté d'absorber l'humidité.

I.T.E : isolation thermique par l'extérieur, procédé technique d'isolation composé d'un isolant rigide (polystyrène,fibre de bois) et d'une finition extérieure (enduit crépis, bardage bois) pouvant éliminer les ponts thermiques éventuels.

Inertie thermique : potentiel de stockage de la chaleur ou de la fraîcheur d'une habitation. Les constructions à forte inertie conservent une température stable en été comme en hiver.

Lamibois (ou LVL Laminate Veneer Lumber) : matériau composé de placages de minces couches de bois collées à fils parallèles et qu'on peut utiliser en montants de murs à ossature bois, en poutres de planchers …

Maison à énergie positive : appellation pour les bâtiments produisant sur l'année plus d'énergie qu'ils n'en consomment pour leur fonctionnement (exemple en produisant de l'énergie avec des panneaux photovoltaïques).

Maison passive : appellation pour les bâtiments très basse énergie et dont les besoins en chauffage sont inférieurs à 15 kWh/an/m². Ce type de bâtiment assure une température intérieure confortable en été comme un hiver sans avoir recours à un système traditionnel de chauffage ou de refroidissement.

Marquage C.E. : norme européenne pour les composants de construction confronté aux exigences de sécurité, de résistance, de protection de l'environnement et d'économies d'énergie. La circulation des produits marqués CE est libre au sein des pays de l'Europe communautaire.

Pare-pluie : matériau étanche à l'eau mais perméable à la vapeur, protégeant les parois extérieures de la construction contre la pluie et renforçant l'étanchéité à l'air (utilisé derrière les bardages bois).

Paroi perspirante : propriété d'une paroi à laisser transiter l'humidité à travers son épaisseur et à la laisser s'évaporer lorsqu'elle arrive en surface.Certains matériaux sont perspirants comme l'enduit chaux, la fibre de bois ou le fermacell alors que d'autres sont étanches comme le polystyrène.

PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification) : c'est un programme de reconnaissance de certification forestière.
C'est une certification européenne créée en 1999 attestant d'une commercialisation des bois de forêts gérées durablement.

PLU (Plan Local d'Urbanisme) : réglementation d'urbanisme propre à chaque commune pour déterminer notamment la superficie et la hauteur des constructions, l'aspect extérieur… Il est destiné à remplacer progressivement le POS (Plan d'Occupation des Sols).

Pont thermique : rupture de continuité dans l'étanchéité d'une paroi entraînant des déperditions thermiques.(fuites d'air)

Promotelec : association créée en 1962 pour promouvoir les usages durables de l’électricité dans le bâtiment résidentiel et petit tertiaire.
Promotelec, organisme certificateur, délivre des labels de qualité dans les logements neufs et existants. Les Labels Promotelec sont une marque reconnue, signant la qualité des réalisations et garantissant aux utilisateurs la fiabilité de leur installation.

Réglementation thermique : règles fixées par l'état aux constructions neuves en matière de consommation d'énergie et évaluée pour une consommation moyenne par habitant, par m² et par an (règle en vigueur RT 2005 remplacée au 1er janvier 2013 par les nouvelles normes RT 2012).

Résistance thermique : capacité d'un matériau à résister au froid et au chaud et désigné par la lettre R. Plus R est élevé, plus le matériau est isolant.

Termites : ce sont des insectes lignivores attaquant le bois, présents selon les régions et pris en compte dans les constructions bois par des protections chimiques (traitement préventif classe II) ou physiques (film mis sous la dalle béton)

Vitrage à faible émissivité : double vitrage dont l'une des vitres est recouverte d'une fine couche d'oxyde métallique servant à limiter le passage du rayonnement provenant de l'extérieur du logement.

VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) : système de ventilation permettant de contrôler le débit d'air avec une évacuation de l'air vicié des pièces humides et une entrée d'air dans les pièces sèches.(ventilation hygro B, double flux)

Un renseignement ?

Tel : 06 31 03 80 54

Contactez-nous !